Stade Pontivyen

Le Stade Pontivyen au paradis

Navigation

Quatre ans après la dernière accession pour les 32ème de finale de la Coupe de France qui avait vu les Noir et Or affronter l’En Avant de Guingamp au Stade du Roudourou, nos Stadistes ont réitéré la performance samedi 19 novembre en allant chercher une nouvelle qualification historique. 

Résumé de cette journée qui restera dans les archives du club.

Un long déplacement en bus

Samedi 19 novembre, 12h00, 2 autobus prennent le départ du Faubourg de Verdun pour rejoindre Alençon, dans l’Orne, où les Stadistes ont rendez-vous avec leur Histoire. À leurs bords, des supporters de toutes générations, vêtus de Noir et Or, motivés et déterminés à pousser leur équipe jusqu’à la dernière minute en terre Normande.

Après un long voyage en bus de quatre heures, le « Mur Jaune » arrive au stade Jacques Fould, gonflé à bloc et confiant que quelque chose va se passer.

Le fil de la rencontre

US Alençon - Stade Pontivyen 8ème tour de Coupe de France 2022/2023
Johann Guéhenneux le capitaine, entouré de ses coéquipiers pose devant le Mur Jaune, prenant place petit à petit en tribune

17h00, c'est parti !

Le coup d’envoi est donné et ce 8ème tour peut enfin débuter. Sur le terrain, le début de match est à l’avantage des locaux. Mais avec l’aide d’une défense solide et de nombreuses interventions aériennes de Thomas Ecalard, les Stadistes tiennent et réussissent à se procurer quelques incursions dans le camp normand. 

En tribune, les 200 supporters présents dans le parcage visiteur donnent de la voix comme un seul homme.

Score nul et vierge à la mi-temps

L’arbitre de la rencontre renvoie les 22 acteurs aux vestiaires. À la pause, les Noir et Or sont dominés mais la générosité défensive de cette équipe les maintient dans la partie.

Une deuxième mi-temps équilibrée

La nuit tombe peu à peu sur le Stade Jacques Fould. L’arbitre donne le coup d’envoi de cette seconde période. En seconde mi-temps, les débats s’équilibrent et Thomas Ecalard, continue ses interventions permettant à ses coéquipiers de rester dans le match.

Ferveur incroyable en Tribune

En tribune, les minutes défilent et les supporters Stadistes poussent les joueurs à se transcender.

C'était exceptionnel, on n'entendait qu'eux depuis la pelouse, ils ont joué un rôle important dans notre qualification !

Fin de match, fatidique séance de Tirs Au Buts

Une fois les longues minutes de temps additionnel écoulées, l’arbitre de la rencontre siffle la fin du match. La séance de tir aux buts départagera les deux équipes.

Et à la fin c'est le Stade qui gagne…

Au bout d’une séance haletante où une nouvelle fois, notre portier s’est illustré en stoppant le premier pénalty Alençonnais, Julien Rivalan ne tremble pas, convertit le dernier pénalty et envoie le club au paradis.

Vous avez aimé cet article ?

Vous aimerez également